Conte de Noël à Caracas...

Publié le par blog-scott-tf1

La presse internationale, française en particulier, s'est précipité à Caracas dans l'attente de la libération annoncée de Clara Rojas, du petit Emmanuel et de Consuelo Gonzalez.. Las, l'apparition des 3 otages délivrés par les Farc se fait attendre. A midi ce samedi nous avons vu débarquer dans la capitale vénézuelienne celle qui est au coeur des négociations avec la guerrilla, la sénatrice colombienne Piedad Cordoba. C'est à elle, ainsi qu'à Hugo Chavez, que les Farc "offrent" en quelques sortes les 3 otages qu'ils libèrent. Mais le son de cloche de son côté avait des résonnances moins optimistes qu'on aurait pu le croire. L'exfiltration des "libérés" parait plus difficile que prévu. Je lui demande si l'on verra Clara Rojas avant Noël comme l'ont annoncé les Farc: "peut-être, répond-elle... Avant, ou après..."

 

Le gouvernement colombien semble avoir massé ses troupes le long de la frontière vénézuelienne, et chacun imagine ici que c'est dans l'intention de faire capoter le transfert des otages. Hugo Chavez qui doit rentrer ce week-end de Cuba n'a  pas l'intention en tout cas de voir échapper une deuxième fois (après l'interception des preuves de vie d'Ingrid Bétancourt le mois dernier) un aussi spectaculaire succès personnel. Le problème est qu'il ne maitrise pas toutes les cartes dans ce jeu de dupes. Et que le conte de fin d'année qu'il pensait offrir aux médias du monde n'est pas encore tout à fait écris.

Publié dans blog-scott-tf1

Commenter cet article

lea 23/12/2007 23:47

je vous ecoutes depuis plusieurs mois, je suis dans l'attente de la liberation des otages, il faut continuer à mobiliser l'opinion il va falloir faire plier les FARC ainsi que le president colombien. Bravo pour votre blog, donnez nous des informations sur les negi au quotidien même si il n'y a pas de sujet dans les JT, nous sommes passionné et nous sommes tous derrière Ingrit Betancourt et de sa famille