Un autre colombien en visite.

Publié le par blog-scott-tf1

Il a croisé son compatriote Luis Carlos Restrepo (cf ci-dessous) dans les rues de Paris sans le voir ni le rencontrer. Leurs agendas respectifs n'ont rien à voir. Carlos Lozano est une figure de la presse à Bogota. Responsable du journal communiste La Voz, il a longtemps eu d'étroits contacts avec les Farc. Sollicité à maintes reprises par ses confrères étrangers pour servir d'intermédiaire (en vain) il se défend aujourd'hui d'avoir la moindre accointance avec la guerrilla. Le pourrait-il d'ailleurs qu'il ne le souhaiterait pas. La pression du gouvernement est telle qu'il y va de sa propre sécurité.

Je l'ai retrouvé hier dans les locaux de l'association France Amérique Latine pour évoquer les derniers rebondissement de l'affaire Bétancourt. Pour lui, la proposition du président Uribe de libérer 300 guerieros est "une farce" déstinée à couper l'herbe sous le pied des négociateurs étrangers: "La mission tripartite (France, Suisse, Espagne) était sur le point de faire de nouvelles propositions à propos de la zone à démilitariser pour  l'échange humanitaire. En anticipant avec cette annonce spectaculaire et apparemment généreuse, Alvaro Uribe déstabilise l'équilibre fragile de la discussion. D'autant que seuls les condamnés pour délit de rebellion politique (à l'exclusion des terroristes, droits communs, etc...) seraient concernés par cette mesure d'élargissement. Or pas plus de 10 personnes remplissent ces conditions sur les 300 mentionnés."

Et Carlos Lozano d'en conclure que la soi-disant volte-face du chef de l'Etat colombien quelques heures plus tard, réitérant ses ordres pour l'usage de la force contre les campements d'otages, relevait en fait d'une logique dont il n'a jamais varié. "L'évasion de John Pinchao la semaine passée (dont le témoignage est sans doute influencé en partie par les services secrets) lui a seulement donné l'argument nécessaire pour feindre de réaliser que les otages des Farc sont décidément bien mal traités et qu'il faut agir au plus vite" ajoute-t-il.

Publié dans blog-scott-tf1

Commenter cet article