Humanitaires, journalistes, tous otages…

Publié le par blog-scott-tf1

Deux affaires nous consternent en ce moment : celle des deux membres de l’ONG Terre d’enfance enlevés dans la province de Nimroz en Afghanistan, et dans un tout autre genre celle du reporter de la BBC Alan Johnston kidnappé à Gaza par des inconnus. Dans les deux cas, un degré a été franchi : les témoins de crises que sont les humanitaires et les journalistes sont enlevés et menacés de mort dans des zones où ce n’était jusqu’à présent pas encore le cas.

Dans le sud afghan d’abord, les talibans sont en train de tester la méthode irakienne : enlever à cadence rapprochée les étrangers qui passent à portée pour ensuite menacer de les décapiter si leurs exigences ne sont pas satisfaites, (l’interprète du photographe italien enlevé en février lui, en a déjà fait les frais). Les autorités de Kaboul qui ne veulent pas entrer dans cette engrenage refusent pour l’instant toute négociation avec les ravisseurs, d’où l’incertitude quant au sort de nos compatriotes.

Quant à Alan Johnston, un groupe islamiste inconnu a annoncé sa mort sans que la moindre preuve en ce sens soit avancée. Notre confrère est à ce jour l’otage détenu depuis le plus longtemps à Gaza où les affrontements entre Fatah et Hamas ont fragilisé les conditions de sécurité. Quoiqu’il en soit, les enlèvements d’étrangers qui se sont toujours terminé sans dommage dans les territoires palestiniens jusqu’à présent, n’avaient jamais provoqué une telle inquiétude.

A quand l’exclusion définitive des journalistes des zones de guerre ?  

Publié dans blog-scott-tf1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

L'Abrincate 18/05/2007 17:24

Quelques réflexions et questions ouvertes sur la prise en otages d'acteurs humanitaires :
http://bboeton.wordpress.com/2007/05/16/otages-de-lhumanitaire/
Cordialement.